La compagnie

Une histoire d'écriture
et de compagnie

J’écris depuis que j’ai sept ans. J’écris presque depuis que je suis – physiquement – capable d’écrire. Et au fil des années, j’ai voulu explorer toutes les formes d’écritures possibles : écrire pour moi, pour les autres, pour la scène, pour la presse, pour les petits, pour les grands, écrire pour les acteurs, pour une série de photographies, pour accompagner une musique, pour le cinéma, pour raconter, pour décrire, pour faire rire, pour fixer ce qui a existé, ou au contraire ce qui n’existera pas, jamais, pour transmettre, pour expliquer, pour dire…

En 2013, lorsque j’ai créé la compagnie L’Entente Cordiale, je voulais avoir un outil qui me permette de donner à l’écriture une vie plus large que celle que permet l’édition. Parce que ce qui vient après l’écriture, c’est encore de l’écriture : les corps, les voix, les lumières, la musique et les silences. Je voulais pouvoir mettre en scène mes textes de théâtre, et d’autres qui n’étaient pas, a priori, pensés pour le théâtre mais qui pouvaient eux aussi avoir une existence parallèle à celle des livres : être dits, lus, chantés, êtres offerts à un public, devenir une présence.

Je voulais aussi pouvoir travailler avec les autres : les comédiens, les créateurs lumière, les scénographes. Transformer ce qui est souvent imaginé (et à raison) comme une pratique solitaire en une aventure de groupe, de compagnie. Je voulais pouvoir expérimenter une écriture qui laisse une place à ce qui ne peut pas être écrit, qui se construit à partir de ça, ou tout autour…

Au-delà de cette communauté de travail et de création, je suis aussi à la recherche d'une manière d'étendre le temps et le partage de l'écriture auprès d'un public plus large. Je donne depuis des années des ateliers pour à peu près tous les âges, le plus souvent en lien avec les projets que je suis en train de développer mais pas uniquement. Ateliers d'écriture de roman, de chanson, d'autobiographie, de mise en voix des textes, ateliers palimpsestes dans lesquels l'improvisation et l'écriture se mêlent… Je participe également à de nombreuses rencontres en librairie, bibliothèques ou dans le milieu scolaire. Encore une fois, je ne vois pas de rupture entre ces activités et celle que j'exerce au quotidien et qui produit des textes : parler de l'écriture, l'encourager, créer un cadre dans lequel elle peut naître, c'est, pour moi, encore de l'écriture – ou du moins des prolongations de celle-ci qui me plaisent et me nourrissent.

Lorsqu’en 2015, j'ai arrêté de déménager tous les dix-huit mois (en moyenne) et que je me suis installée dans les Côtes d'Armor, c'est à cet aspect-là que j'ai pensé. Parce que ces actions, auprès des enfants comme des adultes, demandent du temps pour se mettre en place. Faites à la va-vite, elles ne sont pas sans charme mais elles perdent en pertinence. Le temps de la rencontre, le temps de la confiance ne peuvent être compressés. En installant la compagnie à l'endroit où moi-même je décide de vivre, je souhaite rendre possible l'élaboration dans la durée d'un double mouvement de création et de transmission artistiques sur ce territoire, c'est-à-dire trouver un temps et un espace dans lesquels l'écriture sous ses formes multiples, mais aussi son amont et son aval puissent être partagés de la plus vaste façon qui soit.

Alice Zeniter

Les créations de l'Entente Cordiale

Je suis une fille sans histoire
Seule en scène
Création 2020, La Comédie de Valence – CDN Drôme Ardèche

Hansel et Gretel, le début de la faim
Jeune public
Création 2018, La Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc
Publication de la pièce chez Actes sud papier, collection « Heyoka jeunesse », 2018

Le Seigneur des Porcheries
Concert littéraire
Création 2018, Les Émancipéés, Scènes du Golfe, Vannes

Tessons de Femmes 
Lecture sur la question du féminisme et du féminin en littérature
Création 2018, Tandem, Nevers

Il y a eu de bons moments
Lecture musicale
Création 2015, La Maison de la Poésie, Paris

Passer par-dessus bord
Création (in situ) 2015, Festival Lynceus, Binic

L’Homme est la seule erreur de la création
Pièce pop-quantique dépressive
Création 2015, Théâtre de Vanves

Un Ours, of cOurse
Conte musical jeune public
Création 2013, La Maison de la Poésie, Paris
Edition d’un livre-cd de la pièce chez Actes sud junior, en 2015

Un Ours, of cOurse, mon premier spectacle, est ainsi pensé comme un entrelacement du texte et de la musique dans lequel l'un ne saurait exister sans l'autre et mon travail ne serait rien sans celui du compositeur, de même qu'au plateau les comédiens et les musiciens se portent et se dirigent tour à tour. L'Homme est la seule erreur de la création, le spectacle suivant, s'est construit en palimpseste, à partir d'improvisations des acteurs que je réécrivais ensuite pour les insérer dans le canevas préexistant. Passer par-dessus-bord reprenait la même technique, en y ajoutant la contrainte d'écrire pour un lieu donné qui n'avait pas la souplesse d'une boîte noire de théâtre : la piscine extérieure de la plage de la Banche, à Binic. Il y a eu de bons moments, lecture musicale d'extraits de mes textes, recrée une histoire à partir de fragments qui ne font sens que parce qu'ils sont portés par la musique de Nathan Gabily et notre double présence sur scène qui réécrivent à chaque représentation des textes par ailleurs écrits depuis des années et pour la plupart publiés.

LES ÉQUIPES

Équipe Compagnie

Alice Zeniter – Direction artistique

Muriel Jugon – Développement et production

Aurélie Tarlet – Administration

Bureau

Jérémie Ferrer-Bartomeu – Président

Salomé Roth – Trésorière

Collaboration artistique et technique

Matthieu Gary, circassien, Co-mise en scène et comédien (Passer par-dessus bord) regard extérieur (Je suis une fille sans histoire)

Marc Lainé, scénographie (Je suis une fille sans histoire)

Kevin Briard, créateur lumière (Je suis une fille sans histoire)

Chloé Chevalier, comédienne, (Hansel et Gretel, Tessons de Femmes) Co-créatrice (Tessons de Femmes)

Fanny Sintes, comédienne (Un Ours of cOurse, L’Homme est la seule erreur de la création, Passer par-dessus bord, Hansel et Gretel) et Co-mise en scène de Passer Par-Dessus Bord

Nathan Gabily, comédien et musicien (Un Ours of cOurse, l’Homme est la seule erreur de la création, Il y a eu de bons moments, le Seigneur des Porcheries, Hansel et Gretel)

Leslie Bouchet, comédienne (Passer par-dessus bord, Hansel et Gretel)

Valentine Alaqui, comédienne (Hansel et Gretel)

Camille Riquier, scénographe (Hansel et Gretel)

Cécile Le Bourdonnec, lumières (Hansel et Gretel)

Benoît Seguin, musicien (Le Seigneur des Porcheries)

Marc Vittecoq, comédien (Un Ours of cOurse)

Olivier Mettais-Cartier, Musicien, (Un Ours of cOurse)

Marco Quaresimin, Musicien (Un Ours of cOurse)

Lawrence Williams, musicien, compositeur et co-créateur d’Un Ours of cOurse

Morgane Baux Scénographe (Un Ours of cOurse)

Antonin Fadinard, comédien (Passer par-dessus bord)

Mathieu Saccucci, comédien (Passer par-dessus bord)

Lorena Zabrautanu, comédienne (Passer par-dessus bord)

Clément Camar Mercier, assistant à la mise en scène et scénographie (L’Homme est la seule erreur de la création)

Matthieu Boisliveau, comédien (L’Homme est la seule erreur de la création)

Sarah Le Picard, comédienne (L’Homme est la seule erreur de la création)

Guillaume Motte, comédien (L’Homme est la seule erreur de la création)

Thibault Perrenoud, comédien (L’Homme est la seule erreur de la création)

Xavier Duthu, création Lumières (L’Homme est la seule erreur de la création)

Alice Zeniter est membre de l’Ensemble artistique de La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche.

L’Entente Cordiale – Alice Zeniter est associée à la SN 61, scène nationale d’Alençon .

L’Entente Cordiale est subventionnée par la Région Bretagne ; le Conseil Départemental des Côtes d’Armor ; la Ville et l’Agglomération de Saint-Brieuc. Soutenue par la DRAC Bretagne à l’aide aux projets.

logo-EC-fond-noir
Théâtre, Littérature et Musique